L'Equithérapie

" L'équithérapie est une prise en charge psycho corporelle fondée sur la présence du cheval comme médiateur thérapeutique et dispensée, par un professionnel spécifiquement formé, à une personne dans ses dimensions psychiques, corporelles, sociales, cognitives et sensorielles. "

                                                                                                                                    Société Française d'Equithérapie

Il ne s'agit ni d'une animation ni d'un sport. 

"L’équithérapie utilise les principes de la relation isoesthésique (adaptabilité des ressentis) et de la relation isopraxique (adaptabilité des attitudes) par le biais de la communication infraverbale instaurée avec l’animal.

Le mieux-être peut être développé par un travail de réassurance, de confiance en soi, d’autonomisation, d’ouverture à la communication non-verbale et verbale, de construction ou de reconstruction narcissique et identitaire, de prise de conscience de son corps et de son être dans sa globalité". Société Française d'Equithérapie

Quelques indications cliniques :

 

Sur la base des indications en psychomotricité, la médiation équine peut ainsi être bénéfique lors de : 

  • Séquelles d’Accident Vasculaire Cérébral de l’enfant et de l’adulte (AVC)

  • Séquelles d’Arrêt Cardio-Respiratoire (ACR) 

  • Séquelles de traumatisme crânien (difficultés cognitives, motrices…)

  • Sclérose en Plaques (SEP) 

  • Syndrome post chute 

  • Syndrome post-traumatique 

  • Soutien psychomoteur de la personne atteinte/en rémission d’un cancer (enfant-ados-adultes-séniors) 

  • Soutien psychomoteur de la personne vieillissante : troubles de l’équilibre, kinésiophobie, troubles cognitifs…

  • Accompagnement psychomoteur de la personne accidentée (enfants- ados-adultes-séniors) : grands brûlés, amputations traumatiques ou infectieuses, symptômes psychosomatiques ou neuro-moteurs… 

  • Accompagnement de la personne avec déficience visuelle/cécité ou déficience auditive/surdité 

  • Répercussions psychomotrices de maladies génétiques : Trisomie 21, X-fragile, syndrome de Rett … 

  • Troubles du Spectre de l'Autisme (TSA) 

  • Soutien psychomoteur de la personne polyhandicapée 

  • Troubles ou retard de développement psychomoteur de l’enfant 

  • Troubles du comportement 

  • Troubles des apprentissages

  • Répercussions psychomotrices de la maladie/du handicap d’un proche (dépression, inhibition, anxiété somatisée de l’aidant…) 

  • Burn out – épuisement psychique

Les contres indications éventuelles* : 

 

- Certaines allergies

- Crises rhumatismales aigües 

- Certaines scolioses évolutives 

- Crise lombalgique aigüe

- Cardiopathies sévères 

- Autres contres-indications du médecin 

*L'avis médical préalable est indispensable