Qu'est-ce que la psychomotricité ?

« Nous ne sommes pas seulement corps ou seulement esprit ; nous sommes corps et esprit tout ensemble », George Sand
C'est en cela que réside l'importance de considérer et prendre en charge la personne dans sa globalité quels que soient ses maux. 
La psychomotricité est une profession paramédicale reconnue par un diplôme d'Etat. Elle sollicite le patient dans ses interactions psychiques et corporelles, en prenant en compte leurs influences réciproques : La rééducation/ réadaptation inclut l'origine et les conséquences psychologiques d'un handicap ou d'un trouble. Elle s’intéresse ainsi aux liens étroits établis entre la pensée, l’éprouvé et le vécu. 
Il s’agit de permettre à la personne de (re)trouver, maintenir et développer ses propres ressources, en perspective d’une meilleure harmonisation des dimensions psycho- affectives, tonico-émotionnelles et neuro-motrices. 
Pour cela, le psychomotricien utilise, lors de séances individuelles ou collectives, différentes techniques et médiations choisies en fonction du projet thérapeutique et des objectifs de vie de la personne. 

Quelles indications ?

Sur prescription médicale, le psychomotricien prend en charge les troubles psychomoteurs tels que :

  • Le retard de développement psychomoteur 

  • Les troubles de la régulation tonique

  • Les troubles du schéma corporel et de  l’image du corps 

  • Les troubles des apprentissages

  • Troubles de la motricité fine ou globale

  • Les difficultés sensorielles et proprioceptives 

  • Les troubles posturaux 

  • Les troubles des coordinations

  • Les troubles de la latéralité

  • Les troubles cognitifs 

  • Les troubles de l’organisation spatiale

  • Les troubles de l’organisation temporelle

  • La gestion du stress et de l’anxiété

  • Les troubles du comportement (inhibition, instabilité motrice, difficulté dans les habiletés sociales, ...)

La psychomotricité peut également s'inscrire dans une démarche de prévention pour éviter ou limiter l'apparition d'éventuelles difficultés en conséquence d'un contexte biologique, psychologique ou social à risque.